Rhébus...

par Pâquerette  -  24 Février 2010, 13:55  -  #Humour...

A vous de jouer ...
(-:

annonces-publiées

Voilà 2 indices: 3ème ligne = "SON "  et  1er dessin de la 4ème="PU"

MEUH !
paquerette
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
C

j'adore les rébus, mais lors de sa publication j'étais en Afrique


Répondre
K

j'avais trouvé! j'avais trouvé...bon ok....j'ai utilisé les indices! mais quand meme...


Répondre
S

Les dernières annonces graphiques  (!)  publiées ... bouh! je sèche au milieu ...


Répondre
L




Répondre
B

Les dernières annonces sont publiées! Mais j'ai du cogiter!!!mdr Bonne journée DOM


Répondre
P


Message pour GUY...
Les coms passent.
AmicaleMEUH


Répondre
C

pas si facile !


Répondre
P


Pour avoir la réponse... il suffit de cliquer là où je danse et saute !

AmicaleMEUH
Pâquerette


Répondre
G

http://storage.canalblog.com/62/67/281751/26820766_p.jpg

Rimbaud écrira ces quelques vers dédiés et inspirés par le personnage d'Ophelia :


"Sur l'onde calme et noire où dorment les
étoiles
La blanche Ophélia flotte comme un grand lys,
Flotte très lentement, couchée en ses longs voiles...
- On entend dans les bois lointains des hallalis.

Voici plus de mille ans que la triste Ophélie
Passe, fantôme blanc, sur le long fleuve noir,
Voici plus de mille ans que sa douce folie
Murmure sa romance à la brise du soir.

Le vent baise ses seins et déploie en corolle
Ses grands voiles bercés mollement par les eaux ;
Les saules frissonnants pleurent sur son épaule,
Sur son grand front rêveur s'inclinent les roseaux.

Les nénuphars froissés soupirent autour d'elle ;
Elle éveille parfois, dans un aune qui dort,
Quelque nid, d'où s'échappe un petit frisson d'aile :
- Un chant mystérieux tombe des astres d'or.

[...]"


 


Ophélie, Arthur Rimbaud,
Poésies, 1870


Répondre
G


paquerette, violette, polette, bicyclette

suzette 



Répondre