Sauvages et belles les vaches Betizus

par Pâquerette  -  7 Mars 2010, 09:29  -  #Bovins

 http://www.betiweb.fr/s/cc_images/cache_2053570920.jpg?t=1254774534  Ils observent  http://www.betiweb.fr/s/cc_images/cache_2053553520.jpg?t=1254772885

des vaches "SAUVAGES" !


Les Betizus

betizu

 J'ai été très heureuse en découvrant qu'elles avaient de nombreuses et nombreux ami(e)s...

  et meuhme leur site !   http://www.betiweb.fr

Les infos qui suivent et les photos de cette page en sont tirées.


      Les Betizus sont des bovins vivant à l'état sauvage, qui habitent les pentes des montagnes basques. Le mot « betizu » vient des deux mots basques beh(i)=bovin, vache et izu=sauvage, fugitif. Ces  animaux se cachent dans des zones arborées (Gomez, 1996). Cette race, considérée comme l'une des races bovines les plus anciennes du Vieux Continent, s'est  vue réduite, jusqu'à il y a peu d'années, à une extinction presque totale. Concernant son origine, il y a diverses théories (Garcia Dory, 1986), depuis celles qui la relient directement à l'auroch, jusqu'à celles qui assurent qu'elle a un rapport avec les premiers bovidés des Pyrénées. Mais toutes sont d'accord pour dire qu'il s'agit du groupe résiduel des anciennes vaches connues sous la dénomination de race basque ou des Pyrénées (Plazaola, 1992 ; Association de Amigos de la Betizu, 1995).

 

betizu2

 

     C'est en 1995 que des actions coordonnées se mettent en place et que divers acteurs préoccupés par le devenir de cette race se réunissent de façon suivie. En 1998, le standard racial est signé à Pampelune en Navarre : selon ce standard, la race betizu est constituée par une population bovine dotée d'une grande rusticité et d'un faible développement corporel : le mâle mesure environ 1,30 m au garrot et pèse dans les 400 à 500 kilos. La femelle est un peu plus petite : 1,20 m et un peu plus légère : 300 à 350 kilos. Ces bovins présentent une robe de couleur froment qui varie du froment clair au froment presque rouge selon le sexe et la saison.

 

BETIZU3

  Enfin, la race betizu apparaît dans la deuxième édition du World Watch List for Domestic Animal Diversity, édité par la FAO en 1995, où l'on considère qu'elle est dans

une situation critique,vue la faiblesse de ses effectifs.

Pour la Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité, il s'agit d'une « population primaire, en danger et non maintenue ». Actuellement, la population de race pure ne dépasse pas les 600 têtes.

Plus d'infos sur le site d'IPARRALDEKO BETIZUAK

http://www.betiweb.fr/s/img/emotionheader.jpg?1254328996qui a pour objectif d'oeuvrer pour l'étude et la protection des populations existantes d'une part,

et d'autre part de faire connaître au grand public ces bovins. !
http://www.betiweb.fr/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

L'Autre! 27/07/2010 12:31



Je ne savais pas que des vaches libres excistent encore!


C'est de la vraie vache, meuh!...


Que ceux qui dominent le monde et qui pensent que la liberté est  juste l'épaisseur de leur propre porte-monnaies, de leur puissance et pouvoir et j'en passe et des meilleurs comprennent
que la vache peut très bien leur encorner les fesses.


Oh la vache, ça c'est la liberté



Titipetitbout 13/04/2010 23:11



Je ne connaissais absolument pas cette race ! Elles ont très belles  et à peu près de la même taille que les bretonnes pie noires, sauf qu'elles ont la chance de vivre en liberté ! En tout
cas, si elles sont aussi efficaces à entretenir les taillis que les Auroch de la ferme céres, les sous bois doivent être nickels !


Bises !



astyan 12/04/2010 20:56



coucou,


je savais même pô que des bovins pouvait vivre à l'etat sauvage en france, je pense qu'il faut les proteger mais les laisser là où ils sont, magnifique ces vaches



kliklak 12/04/2010 12:44



belles et fières...je pense qu'elles ont remarqué qu'on les prenait en photo!


starissime jusqu'au bout des cornes!


hi,hi


bizzzzzzzzou


 



fusette2 09/04/2010 19:15



Je ne connaissais pas...c'est même étonnant qu'on laisse ses vaches en totale liberté, alors qu'on ne parle que traçabilité et autre prophylaxie...


A midi, je voyais un reportage sur des "lamas" importés pour débroussailler, je trouve celà ridicule, alors que nous avons déjà beaucoup d'animaux de chez nous capables d'entretenir les
taillis...


bisou