La très rare Massanaise

par Pâquerette  -  18 Août 2013, 11:00  -  #Journal N°74, #Bovins

.

bandeau-N.74

.

Et voilà, le nouveau journal de FERME arrive bientôt !

. 

Découvrons donc, au fil des jours,

les R.V. de ce N°... 

.

.

Il est des choses qui semblent venues du fond des temps et qui s'offrent à nous comme des évidences... 

corne Massanaise - vache de l'Albera

Corne de Massanaise.  photo transmise par Nicolas MIRALLES

.

.

Massanaise photo Nicolas MIRALLES (4) La Massanaise ou vache de l'Albera

.

.

clic sur les photos pour les agrandir Massanaise tête photo Nicolas MIRALLES

La Vache de l’Albera est une race bovine reconnue en Catalogne Sud.

Présente aussi au Nord, elle n'a pas obtenue la reconnaissance à laquelle elle a droit.

Ce n’est pourtant pas les éleveurs qui manquent. On trouve ces vaches d’Argelès sur mer à Las Illas, comptant à ce jour 8 sites d’élevage différents.

.

En France, elle est plus connue sous le nom de Massanaise. 
Massanaise photos Cyril RIOSOC'est une petite vache de robe noire (Albera Negra) ou de couleur plus claire, couleur paille (Albera Fagina). Ces deux types ont toujours été élevés sur le Massif de l’Albère en élevage extensif.  Les clôtures ont commencé à être employées par les éleveurs avec les nouvelles normes européennes, il y a seulement une trentaine d’années.

.

.
.

Massanaise photo Nicolas MIRALLES (1)Vache autochtone de taille relativement petite, étroite de poitrine et de hanches, elle est parfaitement adaptée à l’environnement méditerranéen. Elle résiste à des températures assez basses l’hiver et aux canicules estivales. Elle sait tirer profit de la richesse du paysage méditerranéen et de sa flore et elle est la seule à pouvoir vivre toute l’année dans la garrigue méditerranéenne du Massif des Albères.

.

.

.

photo Nicolas MIRALLES (6)Cette vache autochtone et primitive (génétiquement proche de l’ancêtre Aurochs) est rustique, résistante à certaines maladies et reste sauvage.

.

..photo Nicolas MIRALLES (7)..Massanaise photo Nicolas MIRALLES (5)..Massanaise photo Nicolas MIRALLES (3)..

clic sur les photos pour les agrandir

.

.

.

Un avenir incertain !

Des études ont été menées par Laurent AVON dans les années 1995, mais devant le manque d’unité des troupeaux et le manque de volonté des éleveurs, les études n’ont jamais abouties. En effet, devant une logique seulement bouchère, les éleveurs ont croisé les vaches avec des taureaux Gascons, Aubracs, Limousins ou encore Charolais. Ces taureaux de races dites «à viande», donnaient des veaux plus conformes à l’attente des bouchers. La grosse erreur des éleveurs a été de garder les produits de ces veaux.

Depuis lors, c’est la race qui est en déclin.

 

 


Sources:
Massanaise photo Nicolas MIRALLES (2)  Nicolas MIRALLES,

éleveur sauveteur de cette race nous a adressé les photos

qui illustrent ce billet.  Il se bat pour assurer un avenir à cette vache.

Nous le remercions vivement.

 

cf

http://lamassanaise.fr/adprlpc/La_vache_de_lAlbera.html

http://lamassanaise.fr/Lamassanaise_old/Photos.html

logo Massanaise 

---------

L’élevage de la Vaca de l’Albera de Marta CAROLA

http://vacadelalbera.cat

 

-------------------------------------------------------------------------

L’ADPRLPC

http://lamassanaise.fr/adprlpc/Accueil/Entrees/2013/4/6_rencontre_du_patrimoine_de_lAlbere_files/shapeimage_1.png

http://lamassanaise.fr/adprlpc/Accueil/Accueil.html

Cette association s’est impliquée dans ce combat de reconnaissance «universelle»

pour plusieurs raisons :
     - L’Europe doit avoir un seul droit pour tous, au Nord comme au Sud,
    - C’est une vache adaptée au territoire de l’Albère dont elle porte le nom, elle sait valoriser toutes les surfaces du Massif (forêts, garrigues, prairies, ...)
    - Elle a un potentiel pour offrir au consommateur une viande saine, goûteuse et naturelle.

 

et enfin un lien en langue espagnole.

Alberesa photo Pere-Miquel PARES

http://www.rac.uab.es/alberesa.htm

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Domi77 02/09/2013 21:40


Je viens de découvrir le "lot-bouse"! Tu connais? On quadrille un champ en cases numérotées, on parie, on fait renter une vache et dès qu'elle lache sa bouse sur une case, c'est gagné!!! Trop
rigolo!


Bonsoir A+

BMB 23/08/2013 22:05


le couteau est très beau dommage qu'il faille tuer un vache pour en faire une paire !

mamienne 22/08/2013 15:09


C'est un bel animal et j'espère qu'il restera suffsament de sujets pour préserver cette race .


Oui , c'est vrai que de nombreuses races ont disparues parce qu'elles ne réunissaient pas les caractères recherchés pour optimiser le lait ou la viande .


Le mal est fait mais maintenant on recherche certain critères de race que n'ont plus les races courrantes . Ainsi , la rusticité est maintenant recherchée mais toujours en croisement , ce qui ne
donne absolument rien au final ...


Monsieur Jean  , ce n'est pas qu'une histoire de fric , c'est malheureusement plus simple que cela  ( ou compliqué c'est selon )  . Il a été une période ou cetaines races ne
trouvaient plus acheteur du tout et qu'il a bien fallu s'adapter à la demande .


Je ne dis pas que c'est bien , c'est comme ça mais si les éleveurs avaient pu vivre avec ces races locales , ils les auraient élevées aussi bien que les autres .


 


Merci à tous ces gens qui ont le courage et la volonté de sauvegarder ces races en perdition et merci à toi Pâquerette de nous les faire découvrir .

fanfanchatblanc 18/08/2013 14:10


Cette vache est superbe et sa robe magnifique... merci de ce partage.. j'espère que ses amoureux vont réussir à préserver cette race.


Bisous et bon dimanche.. meuhrci..

jean bellamy 18/08/2013 13:18


Pourtant elle est belle ,c'est moche d'alterer sa race pour une histoire de fric.


Amitié


Jean