La renaissance du Cheval d'Auvergne !

par Pâquerette  -  5 Décembre 2009, 18:21  -  #Equins

Encore trop rare le cheval d'Auvergne
mérite toute notre attention...
http://pagesperso-orange.fr/sourire-ferme/1FERME%20Site%20perso/animaux-ferm/ferm-photos/poulinieres-auvergne_V.de-St-Vaulry.jpgPhoto Photo Véronique de Saint VAULRY

Le trait d'Auvergne est un cheval méconnu. Il figure parmi les races disparues ou fondues dans d'autres races encore existantes. Pourtant son existence m'a été signalée par l'association FERME.

 

J'ai également reçu un courriel d'une association qui veille sur sa préservation.

J'ai cherché en vain à obtenir quelques informations auprès des Haras d'Aurillac sans obtenir une réponse. J'ai également eu connaissance d'une photo reproduisant l'aspect physique de ce mystérieux animal. Ne souhaitant pas diffuser sans précaution une information peu crédible, j'ai attendu d'en savoir davantage. Je sais que les appellations raciales d'animaux sont parfois plus liées au lieu où ils sont élevés qu'à l'appartenance à une famille raciale. Le cheval Nivernais en est un bon exemple. Un cheval Nivernais a effectivement existé. Il est maintenant disparu.Le cheval appelé actuellement Nivernaisest tout simplement un percheron.

 

La photo du trait d'auvergne en ma possession, qui ne comportait pas de point de comparaison, m'avait fait penser à un ardennais. Allez donc savoir pourquoi ?

Tous les ans, l'Auvergne montre son élevage dans une importante manifestation à proximité de Clermont-Ferrand : le Sommet de l'élevage. Chaque année je m'y rends. L'année dernière, j'avais noté quelques chevaux ardennais et Auxois en bouche-trou au fond d'un hall. Cette année, la partie chevaux était beaucoup plus importante bien qu'à l'extérieur du salon. Plusieurs concours de races y ont été organisés. J'ai noté également la présence de quelques stands associatifs. L'un d'entre-eux était stampillé «Trait d'auvergne». Je m'y suis intéressé et j'ai eu une ongue et fort intéressante conversation avec une responsable de l'association qui visiblement connaît son affaire. Un spécimen du «trait d'auvergne» pouvait être admiré à un demi galop du stand. J'y ai rencontré un beau cheval.

Ce cheval n'a pas beaucoup de points communs avec l'ardennais. C'est un trait que je qualifierais de très léger. Certainement à la frontière avec un cheval de selle. Surtout que l'on m'a dit que le modèle présenté était plutôt un des plus grands. Gabarit qui convient bien à un cheval de montagne. Il a un physique général qui rappelle un autre cheval que l'on rencontre dans nos montagnes : le Comtois. Mais, il est plus léger.

Une belle robe baie, des balzanes noires, peu de fanons, des pattes plutôt fines pour un cheval de trait, une crinière noire assez fournie. La tête avec un chanfrein droit et des arcades sourcilières saillantes qui lui donnent un air tout à fait particulier. Une queue assez longue et noire.

On m'a dit que son élevage était extensif et qu'il aurait dans le Massif Central un rôle comparable au Pottock dans les Pyrénées. Toutes proportions gardées, ses effectifs étant très faibles. Le trait d'auvergne est un cheval, le Pottock est classé dans les poneys.

 

L'association qui gère ce cheval souhaite conserver l'aspect actuel et surtout refuser les taches blanches qui agrémentent de nombreux chevaux si ce n'est presque tous.

http://pagesperso-orange.fr/sourire-ferme/1FERME%20Site%20perso/animaux-ferm/ferm-photos/etalon-auvergne_M.Ronez.jpg

Les animaux actuels sont les descendants de l'ancien cheval auvergnat et du cheval limousin actuellement disparu. On aurait signalé des chevaux qui possèdent les caractéristiques du trait d'auvergne dans les Alpes. Cette découverte est très importante car elle permet une gestion de la reproduction repoussant à plus tard l'arrivée inéluctable de la consanguinité et ses accidents.

Cette race n'est pas reconnue par le service des Haras. Cela devrait venir. C'est un souhait car ça permettrait d'obtenir l'aide qui est actuellement accordée aux neuf autres races de trait.

 

Les suites que je souhaite à ce beau cheval :

Conséquence de son mode d'élevage et de la rusticité démontrée decet animal, il serait intéressant pour la nature d'utiliser ses goûts alimentaires.

Dans les Alpes par exemple, les moutons sont les seuls consommateurs des herbes des hautes prairies. Cette mono-utilisation présente des graves inconvénients pour la végétation. Cette partie de la prairie sera surconsommée suivie d'une difficulté de repousse de la couvertureherbeuse = désertification. Les autres parties peu appétissantes pour les ovins ne seront jamais consommées et évolueront en friches. Jadis ,les mêmes lieux étaient consommés par des moutons suivis par les troupeaux de bovins. Cette excellente pratique assurait le renouvellement de la végétation.

Le trait d'auvergne, en élevage extensif, comme le Pottock dans les Pyrénées, serait une bonne solution.

Cet animal devrait pouvoir être un composant intéressant du tourisme dans le Massif central. Sont gabarit lui permet d'être monté, de tracter des carrioles légères. Cela pourrait intéresser les clubs hippiques régionaux.

J'ai le plaisir de constater qu'une association, qui défend une petite race de chevaux, a la volonté de présenter ses projets et l'animal. C'est ce qui a été bien fait. Des races bien plus importantes n'en font pas autant. Bravo.

 

Article rédigé par Mr Daniel WANTZ

Tiré Journal de FERME N° 48

http://pagesperso-orange.fr/sourire-ferme/1FERME%20Site%20perso/animaux-ferm/ferm-photos/poulain-auvergne.M.Ronez.jpg

Contact :

Association pour la Sauvegarde et la relance du Cheval d'Auvergne : Les Signoles 34330 La Salvetat sur Agout Tél.Fax 04 67 97 63 61 ou 06 81 65 57 01

courriel: info@chevalauvergne.org site : www.chevalauvergne.org

 

Découvrez aussi le site de Véronique de Saint VAULRY : avec ses oeuvres superbes : aquarelles, pastels, peintures, sculptures, photos, etc.

http://www.saintvaulry.com/

 

Et celui de l'auteur de l'article, Mr Daniel WANTZ.

http://www.cheval-de-trait.org


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Pâquerette 21/02/2010 10:51


MEUH...