La brebis "Fumée"

par Pâquerette  -  9 Novembre 2012, 10:39  -  #Journal N°71, #Ovins

.

bandeau-N.71

 La brebis "Fumée" 

.

Aussi discrète que l'était la chèvre Massif Central,

bêlier fumée2 photo Hervé DEBORD

va-t- elle trouver de nouveaux défenseurs ?

 

Merci à Didier ISSARTEL qui accompagne la chèvre du
Massif-Central depuis le début de son sauvetage et qui accompagne maintenant
ce mouton à "tête de blaireau".


Présente dans de nombreux troupeaux sur un vaste secteur
s’étendant sur la Haute-Loire, le Cantal et la Lozère, elle a été remplacée progressivement par la BMC. Mais on retrouve encore certains de ces animaux dans quelques troupeaux.

 

Des éleveurs de la Margeride et du secteur de la Planèze, proche de St Flour, tentent de relancer son élevage.

.

..agneau Fumé photo Didier ISSARTEL (1)....bêlier fumée photo Hervé DEBORD..

clic sur les photos pour les agrandiragneau Fumé photo Didier ISSARTEL (4)La brebis fumée présente les particularités suivantes :


Couleur: Laine beige grise - Membres bruns foncés à noirs (certains animaux peuvent
présenter des balzanes blanches aux pattes arrières ou aux quatre pattes -
Ventre brun foncé à noir - Queue mi longue avec un à deux tiers blancs - Tête
un peu busquée, le tour des yeux est plutôt marqué de brun foncé ou noir, les
joues sont rousses, une tache blanche de taille variable est présente sur le chanfrein
(sur le front ou sur tout le chanfrein). Oreilles longues, portées vers le bas.

.
A la naissance, les agneaux sont entièrement bruns foncés ou tachetés de brun et blanc.

agneau Fumé photo Didier ISSARTEL (2).

Certains animaux peuvent posséder des cornes.
Poids: Brebis adulte 60 à 75 kg - Béliers 80 à 120 kg.
Les agneaux atteignent 30 à 35 kg à l’âge de 90 jours et restent appréciés des maquignons et bouchers.

 

Son ossature est plus fine que celle de la BMC et plus forte que celle de la Bizet, Rava ou Noire du Velay.
Rustique, elle s’adapte bien aux climats rigoureux des plateaux de la Margeride. Animal de parcours, elle supporte bien la marche et les terrains accidentés.
Cette brebis s’adapte bien au déraisonnement. Sa prolificité se situe entre 140 et 160.
Elle élève facilement ses agneaux et reste une excellente mère.
La production laitière reste correcte.
Actuellement, les animaux connus sont recensés chez des éleveurs du Cantal.

.

..agneau Fumé photo Didier ISSARTEL (3)..bêlier fumée3 photo Hervé DEBORD..

clic sur les photos pour les agrandir

.

Ces infos nous ont été transmise par Didier ISSARTEL

 .
Contact éleveurs:
- Hervé DEBORD 15320 Chaliers Tél.04 71 23 43 42

et Dominique CHARDON 15100 Les Ternes Tél. 06 38 75 31 69

.

Photos: Hervé DEBORD et  Didier ISSARTEL.

astyan 03/12/2012 20:59


trop belle tes photos. avec une tete comme ca, elles vont finir par trouver des defenseurs.

BMB 13/11/2012 21:44


la brebis fumée a-t'elle le même goût que le saumon du même nom ?

gene 12/11/2012 23:08


Elle est très jolie , espérons que son élevage va intéresser plus d'éleveurs . bisous

jean bellamy 10/11/2012 09:18


Bonjour


Elle est superbe cette brebis , il serait dommage de perdre cette race......comme tant d'autres . Bonne journée


Amitiés


Jean

Anoucha 10/11/2012 09:12


Pas très régulier le "fumage" de tes bêtes!Hihi! Sympa, mais j'ai une préférence pour les Blackface quand même!


Bon week-end A+